04 août 2005

Secrétaireuh de Directiooooon, je suis secrétaireuh de Directioooon...

Y'a pas à dire, je suis très fan de l'évolution des moeurs ! Elle vient de m'attribuer, pour remplacer ma secrétaire-chignon-tailleur-chaussures méphisto partie s'occuper de son jardin et de son club de bridge, un grand gars bien barraqué aux yeux myosotis.Benjamin se présente au téléphone comme mon assistant personnel... Je sens que je vais avoir grand besoin d'assistance dans les prochaines semaines...Dieu bénisse la pré-retraite et les biscottos sous les chemises Paul & Joe. Des bises, rhhaa, oui, plein de bises partout... [Lire la suite]
Posté par mapril à 18:05 - - Commentaires [23] - Permalien [#]

25 juillet 2005

Ouh, qué sale bête !

J'ai incité Sandrine à écrire des grossièretés sur le tableau blanc du chef suprême, alors que j'avais remplacé les feutres effaçables à sec par des marqueurs permanents.J'ai volé un papier à en-tête des ressources humaines pour envoyer un faux courrier à Jeanne, qui passe des plombes en coups de fils perso, lui indiquant qu'elle était redevable d'une note de téléphone d'un montant astronomique et que cette somme serait déduite de son prochain salaire.Je n'ai pas dit à Fathia que sa serviette hygiénique, sous son pantalon moulant, se... [Lire la suite]
Posté par mapril à 16:57 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
29 juin 2005

L'acide lactique rend amnésique

Ne pas penser aux deux jours à venir ... juste sentir l'air saturé brûler mes bronches à l'acide.Ne pas penser aux 27 soirs où je ne pourrais pas embrasser mon fils, pour cause de partage équitable des vacances ... juste me concentrer sur le balancier de mes bras.Ne pas penser aux sombres couloirs du Tribunal d'Instance à arpenter le 4 juillet à 16h30 ... juste calquer le rythme des foulées sur celui de la ligne de basse.Ne pas penser à la jolie pile bien rangée de factures non acquittées qui s'amoncellent sur mon bureau ... juste... [Lire la suite]
Posté par mapril à 15:52 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
19 juin 2005

Tatie Danielle ? Pfff, petite joueuse !

Quand j'étais petite fille, je piquais des groseilles à maquereaux dans le jardin du voisin. Ces petites boules vertes, je tremblais avant de les mettre sur ma langue ; je les prévoyais terribles et elle se révélaient chaque fois pires. Leur acidité me faisaient monter les larmes et me tordaient immanquablement l'estomac. Et pourtant, je ne pouvais pas m'empêcher d'en manger.J'ai encore fait le coup des groseilles, aujourd'hui...Quand ma grand-mère a appelé pour que je l'emmène en courses, je savais que j'allais vivre un après-midi... [Lire la suite]
Posté par mapril à 01:19 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
11 juin 2005

Ballade irlandaise

Viens, on ouvrirait la capote de la voiture et on taillerait la route.Viens, l'air serait chargé du parfum de la terre humide et on n'aurait pas assez de nos bras pour embrasser le vent.Viens, ton bras autour de mon cou et ma tête sur ton épaule, on regarderait défiler les chemins pierreux.Viens, on ne dirait rien, on ne ferait qu'écouter la musique qui prélude aux vacances.Viens, on oublierait les téléphones, on y serait pour personne.Viens, on avalerait les kilomètres et on laisserait derrière le laid et le sale.Viens, quand on... [Lire la suite]
Posté par mapril à 18:50 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
09 juin 2005

Bientôt...

Le soleil frappe au carreau  et comme je ne lui réponds pas, il se faufile et caresse doucement mon bras. L'été avance à pas de loup ; bientôt, on sirotera le panaché aux terrasses, mon caméléon de fiston prendra sa couleur caramel et les fenêtres resteront béantes sur la nuit moite. Bientôt, je m'abandonnerai benoîtement à la joie des beaux jours revenus. J'ai bouclé mon budget. Le dossier s'est refermé définitivement sur 2 mois de réunions houleuses et d'heures supplémentaires non-payées. C'est du bel et bon... [Lire la suite]
Posté par mapril à 21:14 - - Commentaires [15] - Permalien [#]

29 mai 2005

Pro (de) positions indécentes

Dans le grand programme de reprise en main générale, il y avait déjà l'abandon définitif de tout aliment ne se cuisant pas à la vapeur et des ascenseurs et monte-charges, l'auto-motivation devant la petite jupe en soie taille XS qui me faisait le plus joli cul de la terre l'année dernière et dans laquelle je suis à peine capable de rentrer une cuisse cette année, mais ce n'était pas suffisant. Force m'a été d'inclure un peu d'exercice physique. Pour ceux qui me connaissent, voilà encore une bonne occasion de se gondoler derrière leur... [Lire la suite]
Posté par mapril à 19:47 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
25 mai 2005

Time flies

Ce matin, dans le miroir de l'entrée, j'ai aperçu une inconnue. A première vue, elle me ressemblait bien un peu ; les mêmes cheveux épaissement blond lui frisottaient autour de la figure, l'oeil maussade regardait bleu sous le sourcil sévère.Mais en approfondissant l'examen, j'ai trouvé à cette jumelle tout un tas de dissemblances.Sa taille était plus épaisse, c'est indéniable. Oh, rien dont il faille rougir ! Juste un léger tassement, qui fait paraître les hanches moins marquées, la silhouette moins ancrée. Ses épaules avaient la... [Lire la suite]
Posté par mapril à 12:42 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
23 mai 2005

Oups, I did it again...

Il est là, assis en face de moi. Il gesticule et parle fort. Ce qu'il me dit est hyper important, je le sais, mais tout ce que j'entends, c'est blablablablablabla.J'ai payé ces billets la peau de mes fesses, c'est dire vu le prix au kilo. C'est LE concert de la décennie et j'attendais cette soirée avec l'impatience du peuple élu pour le Messie. Pourtant, tout ce qui me parvient de la scène, c'est flouboudouboudoub.Il sort un Ngaio Marsh toutes les années bissextiles et je suis fan depuis l'adolescence. Je suis calée sur 3 oreillers... [Lire la suite]
Posté par mapril à 11:23 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
13 mai 2005

Marie in the Sky with Diamonds

Cette réunion traînait en longueur ; je savais que je ne tiendrais pas la distance. J'ai deconnecté subitement. Les voix se sont assourdies, tout s'est ralenti, les visages se sont allongés et déformés. La pièce a tourné quelques instants, juste assez pour que tout se noie dans un joli salmigondis de couleurs. Les murs se sont ecartés, puis ont disparu et les hautes forêts rouges du Nouveau Brunswick ont émergé du néant.Mon fauteuil a décollé et j'ai survolé ma terre. L'air glacial fouettait durement mes joues rougies ; ça sentait bon... [Lire la suite]
Posté par mapril à 18:09 - - Commentaires [7] - Permalien [#]