16 septembre 2005

The end

Oui, j'ai supprimé la note précédente. Elle n'était ni constructive, ni bénéfique.C'est également ce que je prévois de faire pour ce blog, qui ne remplit plus, à mes yeux, le rôle que je lui avais dévolu.C'aurait dû être mon espace intime, mon coin de toile à moi, mon ticket pour l'émancipation. J'aurais dû être en mesure d'y écrire tout ce qui me passait par la tête sans avoir à me préoccuper de la réaction de Pierre, Paul ou Berthe. Il me tenait pourtant à coeur, mon joli carnet virtuel. Mais il est devenu, pour trop d'indiscrets,... [Lire la suite]
Posté par mapril à 10:18 - - Commentaires [72] - Permalien [#]

12 septembre 2005

Le thé rue Georges Mandel ou y'a pas de mal à se faire du bien

Elle saisit l'anse d'une tasse Wedgewood fine comme du papier cigarette entre le pouce et l'index. Son autre main repose bien à plat sur sa cuisse - une main splendide, cinq ongles rouge sang de forme parfaite, de la caillasse de prix jusqu'à la première phalange de l'annulaire. Du coup, je fourre mes moignons rongés jusqu'au sang sous mes genoux, de peur qu'elle en vomisse ses scones.Tout en elle est élégant. Pas un pli sur son corsage, pas un cheveu sortant de son chignon. Sa voix est posée, ses gestes gracieux, ses yeux... [Lire la suite]
Posté par mapril à 01:53 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
07 septembre 2005

Y'a de la rumba dans l'air !

Du lever au coucher, cette journée aura été placée sous le signe de la castagne et des deux pieds dans la zut. Bon, je ne vais pas vous refaire le coup du réveil catastrophe à 8h15 pour partir à 8h20, c'est un classique chez nous. De même, je vous épargnerai les efforts surhumains qu'il m'a fallu déployer pour ne pas choper l'emplâtre qui me sert de fils par le revers du pyjama et lui décoller la pulpe du fond du caleçon pour qu'il s'enfile vite fait son cacao sans le répendre sur la table et qu'il bouge ses petites fesses plus vite... [Lire la suite]
Posté par mapril à 00:11 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
01 septembre 2005

Amen

Je finis la vaisselle, pendant que le Nathasamère est supposé prendre sa douche. Je l'entends vaguement papoter avec lui-même depuis un moment, alors je délaisse mon costume de Conchita quelques secondes pour aller vérifier que tout va bien pour lui. Il est à genoux dans la baignoire, mains jointes sous le menton, tête baissée et les yeux clos. Il se balance lentement d'avant en arrière en psalmodiant : "Notre Père qui est soucieux, que ton nom soit saucifié, que ta gnagnagna et je connais pas la suite mais fait que la nouvelle... [Lire la suite]
Posté par mapril à 21:17 - - Commentaires [19] - Permalien [#]