29 avril 2005

Adieu...ieu...ieu...ieu...

Sur les causes de justification : Attendu qu'il reste 5 jours sur mon compteur de congés payés. Attendu que ma tension artérielle se tire la bourre avec mon compte en banque au jeu de celui qui touchera le fond le premier. Attendu qu'encore un peu et j'emplafonne tout ce qui bouge dans la partie supérieure de l'organigramme. Attendu que la dernière fois que j'ai vu la mer, c'était du dessus, en avion. Attendu que la fois d'avant, c'était du dessous en Eurostar. Attendu que la dernière fois que j'ai vu l'Océan... [Lire la suite]
Posté par mapril à 18:14 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

29 avril 2005

Cheveux au vent

Grace à la Milousette, j’ai mis le doigt sur ce qui me manquait… The morning sun touched lightly onthe eyes of Lucy Jordan In a white suburban bedroom in a white suburban town And she lay there neath the covers dreaming of a thousand lovers til the world turned to orange and the room went spinning round At the age of 37she realized she'd never ride through Paris in a sports car with the warm wind in her hair So she let the phone keep ringing as she sat there softly singing pretty nursery rhymes she'd memorized in her... [Lire la suite]
Posté par mapril à 12:09 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
28 avril 2005

Tu dis Coué toué ? Bon, je sais, c'est la deuxième fois que je la sors, mais je fais ce que je veux, c'est MON blog !

Nouvel accès de rage destructrice. Y'm'énerve, y'm'énerve, y'm'énerve !!! J'ai envie de tout casser et heureusement que mon Jiminy Crickett perso me retient par la frange, sinnon j'aurais à répondre d'un meutre sordide. Chacun son destin, qu'il disait, l'autre. Le mien serait-il de subir les crises de nimportenawak de ce taré de sa mère ?Alors voilà : après 72 heures de relatif bien-être, je me retrouve en position foetale, me balançant mentalement pour retrouver un semblant de calme intérieur. [...] Là où il y a la haine, que je... [Lire la suite]
Posté par mapril à 15:35 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
27 avril 2005

Marie avec des vrai morceaux de warrior dedans

Tenaillée par la culpabilité et, un peu aussi - il faut l'avouer- par le fait que la totalité du contenu de ma garde-robe semble subitement avoir retréci d'une taille, je suis allée à la salle de sport hier soir. Je n'y avais pas fichu les baskets depuis la puberté de Léon Zitrone et il a fallu que je bataille ferme avec l'espèce de poupée gonflée de l'accueil pour qu'elle comprenne que l'adolescente athlétique de la photo de ma carte d'abonnée et moi n'étions qu'une seule et même personne.J'ai jeté mon dévolu sur un cours de body... [Lire la suite]
Posté par mapril à 15:23 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
26 avril 2005

Wambam, thank you Ma'am !

La soirée avait commencé plutôt calmement. Marion, tout juste revenue du Mexique, avait débarqué sur les coups de 22 heures avec, dans sa besace, assez de Tequila pour assommer la totalité des Haras Nationaux. Sarah McLoughlin susurrait Black Bird en boucle. On n'entendait au loin, sur la table basse et sous les lumières tamisées, que le bruit des petits verres vides qui frappaient en cadence le bois verni. Puis tout s'est enchaîné à une vitesse folle : le coup de fil de R., tout kinky et prêt à tout pour s'en payer une bonne tranche... [Lire la suite]
Posté par mapril à 14:26 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
25 avril 2005

in-satisfecit

Il manque un truc. Il y a comme une vide, là. Là, juste là, tu vois ? Attends, je te montre. Voilà. Eh bien, c'est là qu'il me manque un truc. Non, je ne sais pas quoi comme truc, sinon, j'aurais tôt fait de l'y remettre. Je sais juste qu'il manque, c'est tout.Ca fait comme quand on quitte la maison pour un long voyage avec la sensation d'oublier quelque chose de primordial. Alors on vérifie, Passport-money-ticket, mais on a tout et la sensation reste. Là, c'est pareil, j'ai fait un check : Nathasamère - c'est le plus beau ; estomac -... [Lire la suite]
Posté par mapril à 14:38 - - Commentaires [14] - Permalien [#]

22 avril 2005

Appel à témoin

Si l'un d'entre vous a compris à quoi sert cette bon sang de bonsoir de boite bleue dans Mulholland Drive, je tiens à sa disposition toute mon estime et monn admiration ainsi qu'un grande boite chronopost de bisous, ayant très peu servi. Des bises Marie
Posté par mapril à 17:25 - Commentaires [8] - Permalien [#]
22 avril 2005

Avis à la population :

En raison de la nature instable de notre caractère et du risque conséquent de manifestations de violence pure qu'encourerait tout contrevenant au présent avis, les questions et allégations listées ci-dessous deviennent, à compter de ce jour, passibles de sanctions allant du retourne-chez-ta-mère au Ura mawashi Geri*. Nous attirons l'attention sur le coefficient figurant en marge de chacune des saillies prohibées et qui doit permettre au violateur de se faire une idée plus précise de ce qui va lui tomber sur le coin de la gueule. La... [Lire la suite]
Posté par mapril à 12:41 - Commentaires [11] - Permalien [#]
21 avril 2005

Marie au meilleur de sa forme

Lundi, 19h, douze kilos de pubs encombrent ma boite aux lettres ; je les jette rageusement dans la grande poubelle du hall... et mes clés de voiture avec. Lundi, 19h30, le téléphone sonne. Le père du Nathasamère veut parler à son fiston qui fait le sous-marin jaune dans son bain. J'enjambe la montagne de fringues qui jonchent le sol, me prends les pieds dans le porte-serviette et atterris sur les genoux. Plonk, fait le téléphone en touchant le fond de la baignoire. Lundi, 19h35, les haricots verts finissent de brûler dans la... [Lire la suite]
Posté par mapril à 12:31 - Commentaires [26] - Permalien [#]
20 avril 2005

Lost in transition

Rien ne bruisse ; la catastrophe est tapie dans l'ombre. J'ignore d'où me vient cette intuition, mais je sais que quelque chose de monstrueux se profile, qui va fondre sur moi comme le fauve sur le martyr. Pourtant je ne puis que rester là, bouche bée, prise dans une grosse gangue de gelée collante. Je reconnais le goût acide de la peur sous ma langue ; je devine sa griffe glacée sur mon échine. Elle a posé ses mains lourdes sur ma poitrine et pèse de tout son poids, à contre-rythme de ma respiration. Recroquevillée, la tête entre les... [Lire la suite]
Posté par mapril à 16:14 - - Commentaires [12] - Permalien [#]